Psychothérapie pour enfant

Ma pratique de la psychothérapie pour enfant utilise la thérapie par le jeu. C’est une approche thérapeutique qui agit en profondeur, et qui est adaptée aux enfants faisant face à des difficultés de confiance en soi, de comportement et de gestion des émotions (TDA/H, anxiété, colère, agressivité, dépression, haut potentiel, …).

Cette approche est un moyen de communication entre le thérapeute et l’enfant, qui permet de mettre à jour la dynamique affective de l’enfant à travers son jeu symbolique. Elle cherche à comprendre et à intervenir sur les causes profondes qui ont entraîné l’apparition de comportements dysfonctionnels.

Je crée une relation qui favorise l’expression ludique spontanée de l’enfant, en accompagnant celui-ci dans son jeu. Le jeu et le dessin sont des modalités d’expression naturelles pour les enfants, c’est leur mode de communication privilégié. Contrairement aux adultes, les enfants ont davantage de difficulté à accéder à leurs pensées, leurs émotions et à les exprimer par le langage.

En psychothérapie pour enfant, l’enfant utilise ce moyen de communication en choisissant des jouets dans une variété de jeux promouvant l’imagination et la créativité (ex. : crayons, papiers, pâte à modeler, figurines, maisons, voitures, poupées, marionnettes, bac à sable, …). À travers son jeu, l’enfant va raconter des histoires ou produire des dessins qui vont exprimer tout ce qui s’agite en lui (ses émotions, ses désirs, ses peurs, ses joies ou ses peines). L’enfant me livre ainsi le sens de ses difficultés, que je vais lui traduire et lui renvoyer (et à ses parents lors de nos rencontres).

Les parents sont impliqués dans la thérapie et favorisent la bonne résolution des difficultés, en collaborant pleinement avec moi grâce à nos rencontres régulières. Ce type d’intervention peut permettre la levée de la problématique comportementale.  Les changements qui s’effectuent en cours de thérapie amènent l’enfant à retrouver le cours normal de son développement.

Il est important que les deux parents soient au courant de la thérapie.